Discussion:Nocivité des rapports sexuels intergénérationnels : Différence entre versions

De BoyWiki
Aller à : navigation, rechercher
(Inceste et relations hétérosexuelles)
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
:''Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,<br>Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :<br>Polissez-le sans cesse et le repolissez.''
 
:''Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,<br>Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :<br>Polissez-le sans cesse et le repolissez.''
 
:--[[Utilisateur:Calame|Calame]] ([[Discussion utilisateur:Calame|discussion]]) 1 décembre 2019 à 13:27 (UTC)
 
:--[[Utilisateur:Calame|Calame]] ([[Discussion utilisateur:Calame|discussion]]) 1 décembre 2019 à 13:27 (UTC)
 +
 +
S’il convient de parler des relations homme-fille dans cet article, c’est pour souligner que la condamnation de la paidérastie vient essentiellement des femmes (et pas nécessairement des féministes, mais il est vrai que ces dernières sont les plus virulentes).
 +
Or, les femmes extrapolent à partir de leur vécu ou de leurs fantasmes ce que peuvent être les relations homme-garçon dont elles n’ont en vérité aucune connaissance réelle. La relation homme-garçon a des particularités anthropologiques (l’homme a été garçon, et enseigne la sexualité à un futur homme) qui creuse un écart avec la relation homme-femme ; c’est cette relation que le public condamne d’abord, en généralisant de manière abusive.
 +
Peut-être faudrait-il rédiger un sous chapitre envisageant le rôle des féministes dans la condamnation moderne de la paidérastie, la « nocivité » étant l’alibi pour justifier une condamnation difficilement défendable par des arguments rationnels.
 +
--[[Utilisateur:Skanda|Skanda]] ([[Discussion utilisateur:Skanda|discussion]]) 3 décembre 2019 à 07:14 (UTC)

Version du 3 décembre 2019 à 07:14

Ce que cet article ne fait pas assez ressortir selon moi (et il est difficile de contribuer à un article déjà très structuré) :

Parmi les facteurs perturbants, le problème de l’inceste et des relations sexuelles intrafamiliales. C’est un gros sujet qu’il convient peut-être de traiter dans un article distinct, mais qu’il faut mentionner dans cet article.

Cet article ne souligne pas non plus que les relations intergenérationnelles n’ont pas le même impact psychologique ni la même « valeur pédagogique » selon qu’elles sont homosexuelles ou hétérosexuelles. --Skanda (discussion) 27 novembre 2019 à 10:42 (UTC)

Merci de ces remarques judicieuses, qui visent à approfondir et à diversifier la réflexion. Le thème de l’inceste et celui des relations intergénérationnelles hétérosexuelles sont en effet connexes à cet article. Mais ils devraient faire l’objet d’articles séparés, car ce sont quand même des sujets différents.
Le thème du présent article est tout entier dans son titre : Nocivité des rapports sexuels intergénérationnels (on pourrait titrer aussi Nocivité des rapports sexuels adulte-mineur — à vrai dire, je ne sais trop quelle serait la meilleure formulation). Il s’agit donc essentiellement de lister les allégations de nocivité.
— Inceste —
Pour l’inceste, existe-t-il des allégations de nocivité spécifiques ?
Oui s’il y a risque de grossesse, en raison de la consanguinité d’une part, et du statut social de l’enfant à naître d’autre part. Mais les relations père-fille, mère-fils ou frère-sœur (tous pubères) concernent-elles BoyWiki ? (Oui pour les deux derniers, si l’on pense que BoyWiki doit parler d’absolument tout ce qui concerne les garçons. Non, si on pense qu’il ne faut y traiter que la pédérastie. Il me semble que les deux points de vue sont défendables.)
Une possible allégation de nocivité dans les rapports père-fils concernerait le risque d’enfermement psychologique : un tel inceste garde ou ramène le garçon à l’intérieur de sa famille, alors que la pédérastie non incestueuse lui permet d’en sortir et de prendre son envol. Mais dans ce cas, c’est l’inceste seul qui pose problème (l’enfermement est du même ordre entre adultes), pas la relation adulte-mineur en elle-même.
Cette allégation de nocivité pourrait être mentionnée. Reconnaissons toutefois qu’elle n’est pas souvent brandie par les pédophobes ! Je n’ai encore jamais entendu un psychologue ou un prêtre dire : « Il faut absolument que les pères laissent à d’autres hommes le soin de coucher avec leurs fils »… Plût au Ciel !
(Notons au passage que chez certains peuples, l’amant « normal » d’un garçon est son oncle maternel : cela ne brise pas le tabou de l’inceste, puisque dans ces civilisations ils sont censés appartenir à deux familles différentes.)
— Relations homme-fille ou femme-garçon —
Pour ce qui est des relations intergénérationnelles hétérosexuelles, on peut certes les mentionner, mais accessoirement, presque à titre anecdotique. En effet, ça reste quand même extérieur au sujet principal de BoyWiki, au moins pour les rapports homme-fille.
L’éventuelle nocivité réelle de ces rapports homme-fille devrait certes être évoquée, pour contrebalancer la nocivité alléguée des rapports homosexuels. Il faut quand même remarquer que selon les travaux sérieux, comme ceux de l’équipe Rind-Tromovitch-Bauserman, cette nocivité reste généralement faible, transitoire, et limitée à une minorité de cas.
Quant aux rapports femme-garçon, il ne semble pas qu’il existe à leur propos d’allégation de nocivité particulière (hormis les imprécations misogynes du frère Joseph dans les Lettres amoureuses ou de Pierre Pélissier dans L’Élu !). Ce sont même, de toutes les formes d’amours philopédiques, les mieux acceptées, y compris par les instances judiciaires.
Conclusion : il faut que j’envisage, parmi bien d’autres travaux, de compléter cet article…
Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez.
--Calame (discussion) 1 décembre 2019 à 13:27 (UTC)

S’il convient de parler des relations homme-fille dans cet article, c’est pour souligner que la condamnation de la paidérastie vient essentiellement des femmes (et pas nécessairement des féministes, mais il est vrai que ces dernières sont les plus virulentes). Or, les femmes extrapolent à partir de leur vécu ou de leurs fantasmes ce que peuvent être les relations homme-garçon dont elles n’ont en vérité aucune connaissance réelle. La relation homme-garçon a des particularités anthropologiques (l’homme a été garçon, et enseigne la sexualité à un futur homme) qui creuse un écart avec la relation homme-femme ; c’est cette relation que le public condamne d’abord, en généralisant de manière abusive. Peut-être faudrait-il rédiger un sous chapitre envisageant le rôle des féministes dans la condamnation moderne de la paidérastie, la « nocivité » étant l’alibi pour justifier une condamnation difficilement défendable par des arguments rationnels. --Skanda (discussion) 3 décembre 2019 à 07:14 (UTC)