Jean Simoneau : Différence entre versions

De BoyWiki
Aller à : navigation, rechercher
(m)
(m)
 
Ligne 51 : Ligne 51 :
 
[[Catégorie:Écrivain canadien]]
 
[[Catégorie:Écrivain canadien]]
 
[[Catégorie:Éducateur]]
 
[[Catégorie:Éducateur]]
 +
[[Catégorie:Jean Simoneau]]
 
[[Catégorie:Pédéraste canadien]]
 
[[Catégorie:Pédéraste canadien]]

Version actuelle en date du 21 juillet 2014 à 13:56

Jean Simoneau (né en 1943 à Magog, Québec) est un journaliste, essayiste, romancier et pédagogue canadien qui ne fait pas mystère de sa pédérastie.

Carrière

Jean Simoneau a travaillé pendant dix ans comme journaliste pour un quotidien de Sherbrooke, La Tribune, ainsi que pour de nombreux hebdomadaires. Durant une quinzaine d’années il a aussi enseigné le français et l’anglais dans le secondaire.

Son roman Le jeune espion a échoué à recevoir un prix de littérature gaye à cause de l’opposition des membres féministes du jury.

Suite à la publication d’Autoportrait d’une révolte et de La pédérastie mise à nu, Jean Simoneau a été expulsé de l’Association des auteur(e)s des Cantons de l’Est, à Sherbrooke, sous prétexte qu’il est pédéraste.

Actuellement à la retraite, il publie le blog Jean Simoneau sur Radioactif.TV.

Convictions

Pédéraste déclaré, Simoneau est aussi un polémiste qui n’hésite pas à risquer la prison pour défendre ce en quoi il croit. Il préconise la liberté sexuelle des jeunes dès leur entrée dans l’enseignement secondaire, à condition que soient respectés les principes de non-violence et de consentement mutuel.

Il croit dans la nécessité de se créer une conscience personnelle, milite contre la peine de mort, la torture et la censure. Il pense aussi que le système économique est devenu une mafia mondiale. Sur le plan politique, il rêve d’un Québec indépendant.

Œuvres

Jean Simoneau a publié plus de vingt titres, parmi lesquels :

Il a également collaboré à plusieurs revues et ouvrages collectifs :

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes