Différences entre les versions de « La ville dont le prince est un enfant (citations) »

De BoyWiki
(mise en forme)
Ligne 28 : Ligne 28 :
{{DEFAULTSORT:Ville dont le prince est un enfant, la}}
{{DEFAULTSORT:Ville dont le prince est un enfant, la}}
[[Catégorie:Henry de Montherlant]]
[[Catégorie:Henry de Montherlant]]
[[Catégorie:Pièce du XXe siècle]]
[[Catégorie:Pièce de théâtre du XXe siècle]]
[[Catégorie:Pièce française]]
[[Catégorie:Pièce de théatre française]]
[[Catégorie:Pièce française (citations)]]
[[Catégorie:Pièce de théâtre française (citations)]]

Version du 18 juillet 2009 à 10:20

Il existe une fiche de références pour cette œuvre :
La ville dont le prince est un enfant





On trouvera ci-dessous des citations de Henry de Montherlant tirées de sa pièce La ville dont le prince est un enfant, parue en 1951 et modifiée en 1967.

Cette pièce est en trois actes.

Citations

Acte I

L’Abbé de Pradts (s’adressant à Souplier) :
Dieu a créé des hommes plus sensibles que les pères, en vue d’enfants qui ne sont pas les leurs, et qui sont mal aimés, et il se trouve que vous êtes tombé sur un de ces hommes-là.

Acte II

Acte III

L’Abbé de Pradts (s’adressant au Supérieur) :
L’affection, j’en avais une pour cet enfant. Vous l’avez ruinée et en quelque sorte déshonorée, elle qui était si propre.

Voir aussi

Bibliographie

Édition utilisée

  • La ville dont le prince est un enfant : trois actes : texte de 1967 / Henry de Montherlant ; textes de Daniel-Rops, Marguerite Lauze et Jeanne Eichelberger-Carayon ; jaquette illustrée d’un dessin d’Édouard Mac’Avoy. – [Paris] : Gallimard, 1968 (Mayenne : Impr. Floch, 26 février 1968). – 288 p. : jaquette ill. ; 19 × 12 cm. (fr)
    Appendices : « Postface (1954) », p. 179-205. « L’article qui lança La Ville : La Ville dont le Prince est un Enfant peut-elle choquer les catholiques ou bien les satisfera-t-elle ? » / par Daniel-Rops, p. 207-212. « Lecture de La Ville » / par Marguerite Lauze, p. 215-240. « Lettre à H. de Montherlant » / par Jeanne Eichelberger-Carayon, p. 241-252. « Critiques sur La Ville dont le Prince est un Enfant », p. 253-279. Bibliographie p. 281-282.

Articles connexes