Le Caravage : Différence entre versions

De BoyWiki
Aller à : navigation, rechercher
(Article de Sean Thomas)
(m)
 
Ligne 71 : Ligne 71 :
  
 
{{DEFAULTSORT:Caravage, Le}}
 
{{DEFAULTSORT:Caravage, Le}}
 +
[[Catégorie:Pédéraste italien]]
 
[[Catégorie:Peintre italien]]
 
[[Catégorie:Peintre italien]]

Version actuelle en date du 20 juillet 2014 à 15:32

Fledgling.png Cet article est une ébauche. Vous pouvez aider Boywiki en l’améliorant.


Michelangelo Merisi (ou Merisio) da Caravaggio, en français Le Caravage, est un peintre italien né le 29 septembre[1] 1571 à Milan, et mort le 18 juillet 1610 à Porto Ercole. Actif à Rome, à Naples, à Malte et en Sicile de 1593 à 1610, il révolutionna l’art pictural européen, en particulier par son utilisation dramatique du clair-obscur. Plus de la moitié des œuvres qui lui sont attribuées montrent des garçons, enfants ou adolescents, le plus souvent représentés d’une façon nettement sensuelle (voir la galerie d’œuvres du Caravage).

Une vie agitée

CARAVAGGIO 1595c San Francesco in estasi (dettaglio) 687x1000.jpg

Michelangelo Merisi da Caravaggio, L’extase de saint François, 1595-1596 (détail)
Huile sur toile, 93 × 129 cm
Hartford (É.-U.), Wadsworth Atheneum

Ce tableauCARAVAGGIO 1595c San Francesco in estasi 1089x776.jpg est l’un de ceux où le peintre italien Le Caravage (15731610) a représenté un ange adolescent avec un saint. On voit ici un gros plan des deux visages.

CARAVAGGIO 1600c Vocazione di San Matteo (dettaglio) 648x934.jpg

Michelangelo Merisi da Caravaggio, La vocation de saint Matthieu, 1599-1600 (détail)
Huile sur toile, 322 × 340 cm
Rome, Église Saint-Louis-des-Français

Ce détail de La vocation de saint Matthieu, par le peintre italien Le Caravage (15731610), représente un jeune garçon richement vêtu, personnage anonyme et pourtant central du tableau. L’adolescent, qui peut symboliser les plaisirs terrestres, paraît être une copie du garçon figurant dans la seconde version de CARAVAGGIO 1596c Buona ventura (Paris) 2024x1513.jpgLa diseuse de bonne aventure, réalisée quelques années plus tôt pour le cardinal Del Monte, et dont le modèle avait été Mario Minniti (15771640), collaborateur et ami de l’artiste.

CARAVAGGIO 1603 Sacrificio di Isacco (Firenze) (dettaglio) 1220x630.jpg

Michelangelo Merisi da Caravaggio, Le sacrifice d’Isaac, 1603 (détail)
Huile sur toile, 104 × 135 cm
Florence, Galerie des Offices

Ce détail d’un tableau du peintre italien Le Caravage (15731610) montre le visage d’Isaac au moment où son père s’apprête à le sacrifier. Le modèle du garçon, et aussi de l’ange qui arrête le bras d’Abraham, est Cecco Boneri, déjà représenté dans L’Amour vainqueurCARAVAGGIO 1602c Amor vincit omnia 1045x1428.jpg, et sans doute l’un des jeunes amants de l’artiste.
Une autre œuvre sur le même thèmeCARAVAGGIO 1598c Sacrificio di Isacco (Princeton) 1158x881.jpg, attribuée au Caravage ou à l’un de ses élèves, est conservée à Princeton.

L’amour des garçons

CARAVAGGIO 1596c Suonatore di liuto (Badminton House) (dettaglio) 1231x1279.jpg

Michelangelo Merisi da Caravaggio, Joueur de luth, vers 1596 (détail)
Huile sur toile, 96 × 121 cm
Badminton (R.-U.), Badminton House

Certains pensent que ce tableauCARAVAGGIO 1596c Suonatore di liuto (Badminton House) 1279x1006.jpg du peintre italien Le Caravage (15731610) est la première des trois versions existantes. Le modèle pourrait en être Pedro Montoya, un jeune castrat du chœur de la Chapelle Sixtine, employé par le cardinal Del Monte, ou encore Mario Minniti (15771640), collaborateur et ami de l’artiste.

CARAVAGGIO 1601c Conversione di San Paolo (Odescalchi) (dettaglio) 500x332.jpg

Michelangelo Merisi da Caravaggio, La conversion de saint Paul, vers 1601 (détail)
Huile sur panneau de cyprès, 237 × 189 cm
Rome, coll. privée Odescalchi

Le peintre italien Le Caravage (15731610) a pris ici pour modèle de l’ange le jeune Cecco Boneri, qu’il représentera l’année suivante dans L’Amour vainqueurCARAVAGGIO 1602c Amor vincit omnia 1045x1428.jpg. Ce garçon fut sans doute l’un de ses amants – ce qui rend particulièrement significatif le couple formé avec la tête du Christ, qui est probablement un autoportrait. Quoi qu’il en soit, le tableau fut refusé en 1601 par le trésorier général du pape Clément VIII, puis remplacé par une seconde version.

Une œuvre révolutionnaire

CARAVAGGIO 1600c Martirio di San Matteo (dettaglio1) 809x1000.jpg

Michelangelo Merisi da Caravaggio, Le martyre de saint Matthieu, 1600-1601 (détail)
Huile sur toile, 323 × 343 cm
Rome, Église Saint-Louis des Français

Un jeune ange nu tend à saint Matthieu la palme du martyre, au moment où l’évangéliste va être exécuté au pied de l’autel par un sicaire du roi d’Éthiopie. Cette œuvre du peintre italien Le Caravage (15731610) avait été commandée avec l’appui du cardinal Del Monte.

CARAVAGGIO 1600c Martirio di San Matteo (dettaglio2) 770x850.jpg

Michelangelo Merisi da Caravaggio, Le martyre de saint Matthieu, 1600-1601 (détail)
Huile sur toile, 323 × 343 cm
Rome, Église Saint-Louis des Français

Un jeune garçon, peut-être l’enfant de chœur qui servait la messe à saint Matthieu, pousse un grand cri au moment où l’évangéliste va être assassiné au pied de l’autel par un sicaire du roi d’Éthiopie. Cette œuvre du peintre italien Le Caravage (15731610) avait été commandée avec l’appui du cardinal Del Monte.

CARAVAGGIO 1602c Amor vincit omnia (dettaglio) 644x550.jpg

Michelangelo Merisi da Caravaggio, L’Amour victorieux, 1602-1603 (détail)
Huile sur toile, 156 × 113 cm
Berlin, Staatliche Museen

Ce détail de L’Amour victorieuxCARAVAGGIO 1602c Amor vincit omnia 1045x1428.jpg met en relief l’une des caractéristiques qui firent le renom du Caravage (15731610) : son grand souci de la précision et de l’exactitude, tant dans les représentations anatomiques que dans celles des fruits, des fleurs ou des objets. Le garçon encore impubère qui servit de modèle au peintre italien fut sans doute son élève Cecco Boneri. Celui-ci, vraisemblablement l’un des jeunes amants de l’artiste, deviendra peintre à son tour, plus connu sous le nom de Cecco del Caravaggio.
En réponse à ce tableau trop sensuel à son goût, Giovanni Baglione (15661643) peignit L’Amour divin et l’Amour profaneBAGLIONE Giovanni 1602 Amor sacro e Amor profano (Roma) 740x1109.jpg, où il caricaturait à la fois Le Caravage et ses relations avec Cecco.

Voir aussi

Articles connexes

Œuvres

Liens externes

Notes et références

  1. 29 septembre 1571 = 9 octobre 1571 selon le calendrier grégorien proleptique. La réforme grégorienne sera adoptée onze ans plus tard.