Pape : Différence entre versions

De BoyWiki
Aller à : navigation, rechercher
m (m)
(Correction et précision sur le tirage au sort)
 
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
==Papes coptes orthodoxes==
 
==Papes coptes orthodoxes==
  
Le pape de l’Église copte orthodoxe est désigné par tirage au sort, parmi trois candidats, au cours d’une grande cérémonie publique. Un [[garçon]] d’une douzaine d’années, lui-même tiré au sort parmi de nombreux autres, est censé incarner la volonté [[Dieu|divine]] en choisissant au hasard, les yeux bandés, une boule qui contient le nom du futur pape.
+
Le pape de l’Église copte orthodoxe est désigné par tirage au sort, parmi trois candidats, au cours d’une grande cérémonie publique. Un jeune [[garçon]], lui-même tiré au sort parmi un groupe de douze, est censé incarner la volonté [[Dieu|divine]] en choisissant au hasard, les yeux bandés, une boule qui contient le nom du futur pape.
  
 
==Voir aussi==
 
==Voir aussi==

Version actuelle en date du 9 juin 2019 à 13:20

Dans le catholicisme romain, le pape est l’évêque de Rome, successeur de l’apôtre Pierre, et chef de l’Église catholique.

L’Église copte orthodoxe est également dirigée par un pape, dont la lignée remonterait à l’évangéliste Marc. Il porte le titre de pape d’Alexandrie, patriarche de toute l’Afrique et du siège de saint Marc.

Papes catholiques romains

Par ordre chronologique, figurent ci-dessous quelques papes cités, à tort ou à raison, de façon positive ou négative, dans l’histoire de la pédérastie :

Papes coptes orthodoxes

Le pape de l’Église copte orthodoxe est désigné par tirage au sort, parmi trois candidats, au cours d’une grande cérémonie publique. Un jeune garçon, lui-même tiré au sort parmi un groupe de douze, est censé incarner la volonté divine en choisissant au hasard, les yeux bandés, une boule qui contient le nom du futur pape.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Notes et références

  1. Après l’élection du cardinal Bergoglio, on a prétendu que les premiers souverains à porter un nom ne sont pas appelés « Ier » de leur vivant. De nombreux documents d’époque témoignent cependant que cette assertion est fausse, en particulier concernant le pape Jean-Paul Ier, qui fut nommé ainsi dès le premier jour.