« ABC » : différence entre les versions

De BoyWiki
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
 
(7 versions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''[[Sam le héros|Texte précédent : Sam le héros]]''<br><br>
''[[Sam le héros|Texte précédent : Sam le héros]]''
<center>
 
Texte de [[Tony Duvert]] publi&eacute; dans <i>Lib&eacute;ration</i> n° 2015 du 7 ao&ucirc;t 1980, dans la s&eacute;rie <i>L&rsquo;enfance de l&rsquo;art&nbsp;: chaque jour un &eacute;crivain part &agrave; la recherche de sa&nbsp;langue d&rsquo;enfance</i>.<br>
Certains des textes de cette série ont ensuite été republiés dans <i>Minuit</i> n° 41 (automne 1980), mais pas celui de Duvert.
</center>
<br>
<br>
{{Citation longue|<p>Chez <i>Claire</i>, 3 ans&nbsp;: &laquo;&nbsp;elle va jusqu&rsquo;au plafond&nbsp;&raquo;, sp&eacute;cification d&rsquo;un mouvement en
<center>Texte de [[Tony Duvert]] publié dans ''Libération'' n°&nbsp;2015 du 7 août [[1980]], dans la série ''L’enfance de l’art : chaque jour un écrivain part à la recherche de sa langue d’enfance''.
  direction d&rsquo;un point de rep&egrave;re avec atteinte de ce point de rep&egrave;re.</p>
 
              <p></p>
Certains textes de cette série ont ensuite été republiés dans ''Minuit'' n°&nbsp;41 (automne 1980), mais pas celui de Duvert.</center>
<p>(Nicolas)&nbsp;: &laquo;&nbsp;y avait le lapin l&agrave;, avec le petit tochon (cochon) qui perd, qui voulait laisser
 
son parapluie l&agrave;&nbsp;&raquo;. II s&rsquo;agit d&rsquo;un film pass&eacute; en maternelle.</p>
{{Citation longue|Chez ''Claire'', 3 ans : « elle va jusqu’au plafond », spécification d’un mouvement en direction d’un point de repère avec atteinte de ce point de repère.
<p>C&rsquo;est ainsi que  Lois Bloom nous dit que la relation qui unit les deux termes de <i>mommy
 
sock</i> sera per&ccedil;ue gr&acirc;ce &agrave; l&rsquo;apport d&rsquo;informations situationnelles&nbsp;:</p>
(Nicolas) : « y avait le lapin , avec le petit tochon (cochon) qui perd, qui voulait laisser
<p>Enfant (XI&egrave;me&nbsp;: lat. <i>infans</i> &laquo;&nbsp;qui ne parle pas&nbsp;&raquo;).</p>
son parapluie là ». II s’agit d’un film passé en maternelle.
<p>2,8&nbsp;: <i>e(lle) disait elle mo(rd)rait&nbsp;;</i></p>
 
<p><i>veux le livre a d&eacute;chir&eacute; Bubi.</i></p>
C’est ainsi que  Lois Bloom nous dit que la relation qui unit les deux termes de ''mommy
<p>&laquo;&nbsp;<i>&Eacute;coutez</i> les coups frapp&eacute;s&hellip; <i>Restons</i> encore <i>un peu</i> o&ugrave; nous sommes&nbsp;: <i>en dehors</i>&nbsp;; ce sont
sock'' sera perçue grâce à l’apport d’informations situationnelles :
les tables, les chaises qui sont <i>dans</i> la salle&nbsp;&raquo;.</p>
 
<p>se demander si dans <i>il faut qu&rsquo;il aille</i>, le subjonctif a encore la valeur &laquo;&nbsp;irr&eacute;elle&nbsp;&raquo; qu&rsquo;il a dans <i>un homme qui soit</i> x (v. <i>qui est</i> x) rel&egrave;ve plus d&rsquo;un sentiment introspectif que d&rsquo;une
Enfant (XIème : lat. ''infans'' « qui ne parle pas »).
d&eacute;monstration.</p>
 
<p>faut pas aller chez Mamie, parce que ja trop d&rsquo;autos</p>
2,8 : ''e(lle) disait elle mo(rd)rait ;''
<p>fais voir ce qu&rsquo;il y a dans ta bouche</p>
 
<p>t&rsquo;as vu, il fait dodo</p>
''veux le livre a déchiré Bubi.''
<p>le petit cajon, je veux un petit cajon</p>
 
<p>c&rsquo;est &agrave; moi. c&rsquo;est pas &agrave; toi</p>
« ''écoutez'' les coups frappés… ''Restons'' encore ''un peu'' où nous sommes : ''en dehors'' ; ce sont les tables, les chaises qui sont ''dans'' la salle ».
<p>im g&egrave;ne le pantalon, le pantalon de toi i te g&egrave;ne&nbsp;?</p>
 
<p>Et puis il y a un <i>papa chat</i>, il &eacute;tait tr&egrave;s grand</p>
se demander si dans ''il faut qu’il aille'', le subjonctif a encore la valeur « irréelle » qu’il a dans ''un homme qui soit'' x (v. ''qui est'' x) relève plus d’un sentiment introspectif que d’une
<p>froid c&rsquo;est pas chaud</p>
démonstration.
<p>crotte de chien</p>
 
<p>crotte de chat</p>
faut pas aller chez Mamie, parce que ja trop d’autos
<p>c&rsquo;est son pyjama</p>
 
<p>faire panpan</p>
fais voir ce qu’il y a dans ta bouche
<p>qu&rsquo;on se rende compte qu&rsquo;il n&rsquo;existe pas une correspondance absolue entre le graph&egrave;me et
 
le phon&egrave;me/<i>&Eacute;ric</i>&nbsp;: &mdash;&nbsp;S&rsquo;il &eacute;tait pas mort, i serait zoli&nbsp;!/ce qui ne prouve pas grand chose, sinon
t’as vu, il fait dodo
que ces difficult&eacute;s (dysfonctionnement c&eacute;r&eacute;bral mineur) sont peut-&ecirc;tre h&eacute;r&eacute;ditaires/<i>M.</i>&nbsp;: &laquo;&nbsp;Oui,
 
ma&icirc;tresse&nbsp;!&nbsp;&raquo; (avec un ton qui invite &agrave; r&eacute;p&eacute;ter)/&laquo;&nbsp;C&rsquo;est mon petit fauteuil&nbsp;&raquo;/dans sa chambre
le petit cajon, je veux un petit cajon
papa lit/dans sa chambre papa lit un livre/papa lit un livre aujourd&rsquo;hui dans sa chambre/<i>doigt
 
prom&egrave;ne cheval qui t(r)otte</i></p>
c’est à moi. c’est pas à toi
<p>L&rsquo;enfant de 3 ans&nbsp;:<br>
 
  &mdash;&nbsp;ne sait pas <i>d&eacute;boutonner</i> son gilet ou sa veste (il  tire alors souvent sur les deux devants
im gène le pantalon, le pantalon de toi i te gène ?
en avant ou sur les c&ocirc;t&eacute;s, <i>au risque</i> d&rsquo;arracher les boutons).<br>
 
&mdash;&nbsp;S&rsquo;il parvient &agrave; l&rsquo;&ocirc;ter, ce n&rsquo;est pas en &ocirc;tant d&rsquo;abord chaque manche, et le gilet se trouve
Et puis il y a un ''papa chat'', il était très grand
  automatiquement &agrave; l&rsquo;envers&hellip; et y reste.<br>
 
  &mdash;&nbsp;L&rsquo;enfant ne distingue pas l&rsquo;endroit de l&rsquo;envers.<br>
froid c’est pas chaud
  &mdash;&nbsp;Il ne sait pas suspendre son v&ecirc;tement au porte-manteau, pas plus qu&rsquo;il ne sait l&rsquo;enlever
 
   de celui-ci.<br>
crotte de chien
  &mdash;&nbsp;Il ne sait pas &laquo;&nbsp;retenir&nbsp;&raquo; les manches de son tablier.<br>
 
  &mdash;&nbsp;Il ne sait pas <i>enfiler</i> son v&ecirc;tement et se pr&eacute;sente &agrave; la ma&icirc;tresse avec son gilet ramass&eacute;
crotte de chat
  sous son bras.<br>
 
  &mdash;&nbsp;Il ne sait pas <i>le boutonner</i>. Jean-Marc appuie le bouton sur son ventre&nbsp;: &laquo;&nbsp;I veut pas
c’est son pyjama
  venir le bouton&nbsp;&raquo;</p>
 
<p>AUX PRIV&Eacute;S les petites filles savent descendre leur culotte mais ne savent pas la
faire panpan
  remonter PAR-DESSUS la chemise SEULEMENT.</p>
 
<p><i>Il y a chez le Slave un c&ocirc;t&eacute; enfant</i> (Balzac).</p>
qu’on se rende compte qu’il n’existe pas une correspondance absolue entre le graphème et
<p>Ombredane, l&rsquo;un des plus fins observateurs de la pathologie des changements phoniques,
le phonème/''Éric'' : —&nbsp;S’il était pas mort, i serait zoli !/ce qui ne prouve pas grand chose, sinon que ces difficultés (dysfonctionnement cérébral mineur) sont peut-être héréditaires/''M.'' : « Oui, maîtresse ! » (avec un ton qui invite à répéter)/« C’est mon petit fauteuil »/dans sa chambre papa lit/dans sa chambre papa lit un livre/papa lit un livre aujourd’hui dans sa chambre/''doigt promène cheval qui t(r)otte''
avait fort bien saisi que les mutismes partiels</p>
 
<p>Ombredane, l&rsquo;un des plus fins observateurs de la pathologie des</p>
L’enfant de 3 ans :<br>&nbsp;ne sait pas ''déboutonner'' son gilet ou sa veste (il  tire alors souvent sur les deux devants en avant ou sur les côtés, ''au risque'' d’arracher les boutons).<br>&nbsp;S’il parvient à l’ôter, ce n’est pas en ôtant d’abord chaque manche, et le gilet se trouve automatiquement à l’envers… et y reste.<br>—&nbsp;L’enfant ne distingue pas l’endroit de l’envers.<br>&nbsp;Il ne sait pas suspendre son vêtement au porte-manteau, pas plus qu’il ne sait l’enlever   de celui-ci.<br>&nbsp;Il ne sait pas « retenir » les manches de son tablier.<br>—&nbsp;Il ne sait pas ''enfiler'' son vêtement et se présente à la maîtresse avec son gilet ramassé sous son bras.<br>&nbsp;Il ne sait pas ''le boutonner''. Jean-Marc appuie le bouton sur son ventre : « I veut pas venir le bouton »
<p>Ombredane, l&rsquo;un des plus fins</p>
 
<p>Ombredane. Mutismes partiels.</p>
AUX PRIVÉS les petites filles savent descendre leur culotte mais ne savent pas la remonter PAR-DESSUS la chemise SEULEMENT.
<p>auto-affectation, source de plaisir, comportements sp&eacute;cifiques pr&eacute;cis qu&rsquo;on a d&eacute;crits au
 
paragraphe pr&eacute;c&eacute;dent, le langage n&rsquo;est pas seulement la forme g&eacute;n&eacute;rale de la socialisation (&hellip;)
''Il y a chez le Slave un côté enfant'' (Balzac).
ses caract&egrave;res internes (&hellip;) se pr&ecirc;tent particuli&egrave;rement &agrave; la mise en forme du non-actuel.</p>
 
<p>mots soud&eacute;s&nbsp;: limage pour l&rsquo;image, je m&eacute;lance, soni pour son nid, l&eacute;cole pour
Ombredane, l’un des plus fins observateurs de la pathologie des changements phoniques,
l&rsquo;&eacute;cole/d&eacute;coupages arbitraires&nbsp;: l&rsquo;&eacute;gume pour l&eacute;gume, il s&eacute; lance pour il s&rsquo;&eacute;lance/insoucieux
avait fort bien saisi que les mutismes partiels
du sens de la phrase, comme de la valeur s&eacute;mantique des mots</p>
 
<p>insoucieux de la valeur s&eacute;mantique des mots</p>
Ombredane, l’un des plus fins observateurs de la pathologie des
<p>le temps d&eacute;volu &agrave; l&rsquo;ensemble de la classe leur est nettement insuffisant, de plus, ils se
 
trompent de ligne et accumulent les erreurs</p>
Ombredane, l’un des plus fins
<p>ils proc&egrave;dent lettre par lettre</p>
 
<p>parleraient d&rsquo;une fa&ccedil;on dysarthrique et seraient atteints d&rsquo;une &laquo;&nbsp;ataxie des muscles
Ombredane. Mutismes partiels.
phonatoires&nbsp;&raquo; (p.&nbsp;32)</p>
 
<p>la ma&icirc;tresse sert de mod&egrave;le aux enfants, enfile elle-m&ecirc;me devant eux son gilet</p>
auto-affectation, source de plaisir, comportements spécifiques précis qu’on a décrits au
<p>pour les PETITES FILLES, descendre et remonter la culotte de la poup&eacute;e, en mettant la
paragraphe précédent, le langage n’est pas seulement la forme générale de la socialisation ()
chemise dans la culotte</p>
ses caractères internes () se prêtent particulièrement à la mise en forme du non-actuel.
<p><i>Mademoiselle de Lespinasse &eacute;tait un enfant de l&rsquo;amour</i> (Henriot)</p>
 
<p><i>Il n&rsquo;y a plus d&rsquo;enfants</i>, se dit quand un enfant fait ou dit des choses qui ne sont pas de son
mots soudés : limage pour l’image, je mélance, soni pour son nid, lécole pour l’école/découpages arbitraires : l’égume pour légume, il lance pour il s’élance/insoucieux
&acirc;ge.</p>
du sens de la phrase, comme de la valeur sémantique des mots
<p><i>Serge, 3 ans, 7 mois</i>&nbsp;: &mdash;&nbsp;Mon papa est all&eacute; travailler &agrave; Valloire.</p>
 
<p><i>Pascal, 3 ans, 11 mois</i>&nbsp;: &mdash;&nbsp;O&ugrave; c&rsquo;est Valloire&nbsp;?</p>
insoucieux de la valeur sémantique des mots
<p><i>Serge</i>&nbsp;: &mdash;&nbsp;&Agrave; son travail.</p>
 
<p>Peu d&rsquo;enfants parviennent entre eux &agrave; ce niveau. Par contre, avec la ma&icirc;tresse</p>
le temps dévolu à l’ensemble de la classe leur est nettement insuffisant, de plus, ils se
<p>Enfant&nbsp;: personne originaire de (un pays, un milieu). T. d&rsquo;affection<i>Mon (cher) enfant,
trompent de ligne et accumulent les erreurs
mes (chers) enfants.</i> Enfant de troupe, &eacute;lev&eacute; dans une caserne, une &eacute;cole militaire. Enfants de
 
Marie, congr&eacute;gation catholique de jeunes filles qui</p>
ils procèdent lettre par lettre
<p>descendre et remonter la culotte/r&eacute;ciproquement, il est bon que les familles soient
 
inform&eacute;es du &laquo;&nbsp;contenu&nbsp;&raquo;</p>
parleraient d’une façon dysarthrique et seraient atteints d’une « ataxie des muscles
<p>des heures pass&eacute;es &agrave; l&rsquo;&eacute;cole/toute tension affective mal r&eacute;solue/la remise en mots se fait
phonatoires » (p.&nbsp;32)
sur la base participants-proc&egrave;s. On a en effet&nbsp;: <i>Titou</i> r&eacute;alis&eacute; en premi&egrave;re pr&eacute;sentation, 20 fois,
 
sous la forme <i>Titou</i>, 10 fois, <i>petit gar&ccedil;on qui s&rsquo;appelait Titou</i>, 1 fois, <i>il</i>, 4 fois, <i>petit gar&ccedil;on</i>, 5
la maîtresse sert de modèle aux enfants, enfile elle-même devant eux son gilet
fois</p>
 
<p><i>Il</i>, 4 fois</p>
pour les PETITES FILLES, descendre et remonter la culotte de la poupée, en mettant la
<p>Positions de la bouche pour <i>a</i> et <i>m</i></p>
chemise dans la culotte
<p>(cf. Ombredane, 1933, p.&nbsp;407)</p>
 
<p>op&eacute;rer une certaine structuration de l&rsquo;espace/<i>prendre conscience des autres et entrer en
''Mademoiselle de Lespinasse était un enfant de l’amour'' (Henriot)
communication avec eux</i>/il existe des zones privil&eacute;gi&eacute;es, dans lesquelles et par lesquels le
 
sujet peut &eacute;prouver du <i>plaisir</i>, plaisir que la psychanalyse nomme sexuel/seules les grandes
''Il n’y a plus d’enfants'', se dit quand un enfant fait ou dit des choses qui ne sont pas de son
r&eacute;gressions psychopathologiques peuvent l&rsquo;&eacute;voquer/</p>
âge.
<p><i>papa marche avec moi, il fait un grand pas, moi un petit&nbsp;!</i></p>
 
<p>Oui ma&icirc;tresse&nbsp;! (avec un ton qui invite &agrave; r&eacute;p&eacute;ter)</p>
''Serge, 3 ans, 7 mois'' : &nbsp;Mon papa est allé travailler à Valloire.
<p>c&rsquo;est la plus jolie du monde oui elle est tr&egrave;s bien il est plus gros que la petite poule as-tu
 
vu le marron dans sa coquille T&rsquo;as vu l&rsquo;oiseau ma&icirc;tresse&nbsp;? L&agrave; la ma&icirc;tresse raconte une histoire
''Pascal, 3 ans, 11 mois'' : &nbsp;Où c’est Valloire ?
La ma&icirc;tresse ne le comprend pas <i>Les enfants sont bien tristes de perdre leur ami</i></p>
 
<p>se dit &agrave; des &ecirc;tres plus jeunes, comme si on les consid&eacute;rait comme ses enfants</p>
''Serge'' : —&nbsp;À son travail.
<p>l&rsquo;adulte simplifie les mod&egrave;les qu&rsquo;il fournit &agrave; l&rsquo;enfant (sans d&eacute;tailler ici toutes les raisons
 
qui font)</p>
Peu d’enfants parviennent entre eux à ce niveau. Par contre, avec la maîtresse
<p>d&rsquo;autre part la proportion de mots diff&eacute;rents est de 26 &agrave; 39&nbsp;%</p>
 
<p>elles ont un fondement humain/il s&rsquo;agit de l&rsquo;utilisation de la marotte &agrave; main fant&ocirc;me sans
Enfant : personne originaire de (un pays, un milieu). T. d’affection''Mon (cher) enfant, mes (chers) enfants.'' Enfant de troupe, élevé dans une caserne, une école militaire. Enfants de Marie, congrégation catholique de jeunes filles qui
castelet/en quoi cet objet clinique peut-il nous servir on m&rsquo;objectera qu&rsquo;il s&rsquo;agit d&rsquo;une petite
 
fille gravement perturb&eacute;e/utiliser ainsi les d&eacute;placements le long des couloirs</p>
descendre et remonter la culotte/réciproquement, il est bon que les familles soient
<p>parmi 436 dentales et palatales&ensp;&mdash;&ensp;en bref, les consonnes moyennes, acoustiquement aigu&euml;s (les classes T, N, C et S du tableau de Murdock) on l&rsquo;invitera &agrave; exprimer oralement certaines
informées du « contenu »
actions il  faut rappeler pour m&eacute;moire dans l&rsquo;utilisation de ce mat&eacute;riau gratuit qu&rsquo;est le papier
 
journal cette m&ecirc;me raison explique le nombre r&eacute;duit des affriqu&eacute;es &eacute;coutez l&rsquo;histoire d&rsquo;une
des heures passées à l’école/toute tension affective mal résolue/la remise en mots se fait
petite souris qui n&rsquo;avait pas de balai cependant le milieu familial peut aussi agir et ce d&egrave;s
sur la base participants-procès. On a en effet : ''Titou'' réalisé en première présentation, 20 fois,
avant l&rsquo;entr&eacute;e &agrave; la maternelle l&rsquo;impossibilit&eacute; pour un Bulgare de distinguer les tons montants
sous la forme ''Titou'', 10 fois, ''petit garçon qui s’appelait Titou'', 1 fois, ''il'', 4 fois, ''petit garçon'', 5 fois
et les tons descendants je veux dire la figure de la m&egrave;re (ou son substitut) et en m&ecirc;me temps
 
les sensations corporelles de besoin, de satisfaction&hellip; on demandera &agrave; l&rsquo;enfant de r&eacute;aliser
''Il'', 4 fois
certains parcours sur commande lui faire reconna&icirc;tre le contour de certains objets les yeux
 
ferm&eacute;s cela n&rsquo;est&#8203;pas sans rappeler&#8203;la survie&#8203;sporadique&#8203;de&#8203;phon&egrave;mes&#8203;menac&eacute;s&#8203;il&#8203;ne&#8203;pr&eacute;sente&#8203;que&#8203;des&#8203;graphies&#8203;aeiou&#8203;pour&#8203;transcrire&#8203;les&#8203;sons&#8203;voyelles&#8203;que&#8203;l&rsquo;enfant&#8203;apprenne&#8203;que&#8203;les&#8203;signes&#8203;myst&eacute;rieux&#8203;qu&rsquo;il&#8203;voit&#8203;sur&#8203;une&#8203;page&#8203;au&#8203;mur&#8203;un&#8203;peu&#8203;partout&#8203;tout&#8203;&agrave;&#8203;la&#8203;fois&#8203;l&rsquo;appr&eacute;hension&#8203;de&#8203;la&#8203;figure&#8203;maternelle&#8203;l&rsquo;image&#8203;du&#8203;corps&#8203;du&#8203;sujet&#8203;a&#8203;des&#8203;modes&#8203;tr&egrave;s&#8203;primitifs&#8203;ou&#8203;encore&#8203;de&#8203;la&#8203;clinique&#8203;psychiatrique&#8203;certains&#8203;modes&#8203;r&eacute;gressifs&#8203;&agrave;&#8203;travers&#8203;la&#8203;salle&#8203;sans&#8203;se&#8203;rencontrer&#8203;aux&#8203;priv&eacute;s&#8203;les&#8203;petites&#8203;filles&#8203;savent&#8203;descendre&#8203;leur&#8203;culotte&#8203;m&ecirc;me&#8203;exercice&#8203;assis&#8203;jambes&#8203;&eacute;cart&eacute;es&#8203;et&#8203;puis&#8203;debout&#8203;les&#8203;erreurs&#8203;dont&#8203;nous&#8203;parlons&#8203;existent&#8203;transitoirement&#8203;chez&#8203;l&rsquo;enfant&#8203;la&#8203;persistance&#8203;des&#8203;confusions&#8203;phon&eacute;tiques&#8203;une&#8203;intelligence&#8203;suffisante&#8203;pas&#8203;de&#8203;troubles&#8203;instrumentaux&#8203;la&#8203;ma&icirc;tresse&#8203;a&#8203;mis&#8203;&agrave;&#8203;profit&#8203;cette&#8203;nouvelle&#8203;attitude&#8203;la&#8203;ma&icirc;tresse&#8203;appr&eacute;cie&#8203;les&#8203;r&eacute;alisations&#8203;enfantines&#8203;la&#8203;ma&icirc;tresse&#8203;peut&#8203;parfois&#8203;&ecirc;tre&#8203;sollicit&eacute;e&#8203;il&#8203;conviendra&#8203;que&#8203;la&#8203;ma&icirc;tresse&#8203;manifeste&#8203;un&#8203;vif&#8203;int&eacute;ret&#8203;la&#8203;ma&icirc;tresse&#8203;est&#8203;ainsi&#8203;souvent&#8203;le&#8203;t&eacute;moin&#8203;on&#8203;demandera&#8203;&agrave;&#8203;l&rsquo;enfant&#8203;de&#8203;r&eacute;aliser&#8203;certains&#8203;parcours&#8203;sur&#8203;commande&#8203;la&#8203;ma&icirc;tresse</p>
Positions de la bouche pour ''a'' et ''m''
<p><i>peep-peep</i> est la d&eacute;signation usuelle des oiseaux</p>
 
<p>avec du sable et de l&rsquo;eau</p>
(cf. Ombredane, 1933, p.&nbsp;407)
<p>avec un arrosoir</p>
 
<p>avec une pelle</p>
opérer une certaine structuration de l’espace/''prendre conscience des autres et entrer en communication avec eux''/il existe des zones privilégiées, dans lesquelles et par lesquels le sujet peut éprouver du ''plaisir'', plaisir que la psychanalyse nomme sexuel/seules les grandes régressions psychopathologiques peuvent l’évoquer/
<p>avec un arrosoir et beaucoup de sable</p>
 
<p>mon fr&egrave;re c&rsquo;est mon fr&egrave;re c&rsquo;est pas moi&nbsp;!</p>
''papa marche avec moi, il fait un grand pas, moi un petit !''
<p>moi oui avant l&rsquo;avait quatre ans maintenant il a six ans</p>
 
<p>je vais &agrave; l&rsquo;&eacute;cole des petits cochons c&rsquo;est marrant</p>
Oui maîtresse ! (avec un ton qui invite à répéter)
<p>le chat, le petit chat, le minou</p>
 
<p>tu vas me prendre le livre du lion et tu vas me l&rsquo;apporter alors</p>
c’est la plus jolie du monde oui elle est très bien il est plus gros que la petite poule as-tu
<p>toupie &laquo;&nbsp;nez&nbsp;&raquo;, &laquo;&nbsp;bouche&nbsp;&raquo;, &laquo;&nbsp;oreilles&nbsp;&raquo;</p>
vu le marron dans sa coquille T’as vu l’oiseau maîtresse ? la maîtresse raconte une histoire
<p>balai</p>
La maîtresse ne le comprend pas ''Les enfants sont bien tristes de perdre leur ami''
<p>mur l&rsquo;enfant ne distingue pas l&rsquo;endroit de l&rsquo;envers</p>
 
<p>cuisine</p>
se dit à des êtres plus jeunes, comme si on les considérait comme ses enfants
<p>enfant (du latin <i>infans</i>&nbsp;: &laquo;&nbsp;qui ne parle pas&nbsp;&raquo;)</p>
 
<p>bo&icirc;te &agrave; ordures</p>
l’adulte simplifie les modèles qu’il fournit à l’enfant (sans détailler ici toutes les raisons
<p>frigidaire</p>
qui font)
<p>peigne il est bon que les familles soient inform&eacute;es du &laquo;&nbsp;contenu&nbsp;&raquo;</p>
 
<p>auto</p>
d’autre part la proportion de mots différents est de 26 à 39&nbsp;%
<p>pleurer</p>
 
<p>peigne</p>
elles ont un fondement humain/il s’agit de l’utilisation de la marotte à main fantôme sans
<p>seules les grandes r&eacute;gressions psychopathologiques peuvent l&rsquo;&eacute;voquer</p>
castelet/en quoi cet objet clinique peut-il nous servir on m’objectera qu’il s’agit d’une petite
<p>cuiller</p>
fille gravement perturbée/utiliser ainsi les déplacements le long des couloirs
<p>fourchette</p>
 
<p>&eacute;crire</p>
parmi 436 dentales et palatales en bref, les consonnes moyennes, acoustiquement aiguës (les classes T, N, C et S du tableau de Murdock) on l’invitera à exprimer oralement certaines
<p>toupie</p>
actions il  faut rappeler pour mémoire dans l’utilisation de ce matériau gratuit qu’est le papier
<p>savent descendre leur culotte mais ne savent pas la remonter</p>
journal cette même raison explique le nombre réduit des affriquées écoutez l’histoire d’une
<p>cuiller</p>
petite souris qui n’avait pas de balai cependant le milieu familial peut aussi agir et ce dès
<p>&eacute;crire</p>
avant l’entrée à la maternelle l’impossibilité pour un Bulgare de distinguer les tons montants
<p>pleurer</p>
et les tons descendants je veux dire la figure de la mère (ou son substitut) et en même temps
<p>&eacute;crire</p>
les sensations corporelles de besoin, de satisfaction… on demandera à l’enfant de réaliser
<p>pleurer</p>
certains parcours sur commande lui faire reconnaître le contour de certains objets les yeux
<p>cuisine peigne auto pleurer &laquo;&nbsp;nez&nbsp;&raquo;, &laquo;&nbsp;bouche&nbsp;&raquo;. &laquo;&nbsp;oreilles&nbsp;&raquo; &eacute;crire toupie il est bon que les
fermés cela n’est&#8203;pas sans rappeler&#8203;la survie&#8203;sporadique&#8203;de&#8203;phonèmes&#8203;menacés&#8203;il&#8203;ne&#8203;présente&#8203;que&#8203;des&#8203;graphies&#8203;aeiou&#8203;pour&#8203;transcrire&#8203;les&#8203;sons&#8203;voyelles&#8203;que&#8203;l’enfant&#8203;apprenne&#8203;que&#8203;les&#8203;signes&#8203;mystérieux&#8203;qu’il&#8203;voit&#8203;sur&#8203;une&#8203;page&#8203;au&#8203;mur&#8203;un&#8203;peu&#8203;partout&#8203;tout&#8203;à&#8203;la&#8203;fois&#8203;l’appréhension&#8203;de&#8203;la&#8203;figure&#8203;maternelle&#8203;l’image&#8203;du&#8203;corps&#8203;du&#8203;sujet&#8203;a&#8203;des&#8203;modes&#8203;très&#8203;primitifs&#8203;ou&#8203;encore&#8203;de&#8203;la&#8203;clinique&#8203;psychiatrique&#8203;certains&#8203;modes&#8203;régressifs&#8203;à&#8203;travers&#8203;la&#8203;salle&#8203;sans&#8203;se&#8203;rencontrer&#8203;aux&#8203;privés&#8203;les&#8203;petites&#8203;filles&#8203;savent&#8203;descendre&#8203;leur&#8203;culotte&#8203;même&#8203;exercice&#8203;assis&#8203;jambes&#8203;écartées&#8203;et&#8203;puis&#8203;debout&#8203;les&#8203;erreurs&#8203;dont&#8203;nous&#8203;parlons&#8203;existent&#8203;transitoirement&#8203;chez&#8203;l’enfant&#8203;la&#8203;persistance&#8203;des&#8203;confusions&#8203;phonétiques&#8203;une&#8203;intelligence&#8203;suffisante&#8203;pas&#8203;de&#8203;troubles&#8203;instrumentaux&#8203;la&#8203;maîtresse&#8203;a&#8203;mis&#8203;à&#8203;profit&#8203;cette&#8203;nouvelle&#8203;attitude&#8203;la&#8203;maîtresse&#8203;apprécie&#8203;les&#8203;réalisations&#8203;enfantines&#8203;la&#8203;maîtresse&#8203;peut&#8203;parfois&#8203;être&#8203;sollicitée&#8203;il&#8203;conviendra&#8203;que&#8203;la&#8203;maîtresse&#8203;manifeste&#8203;un&#8203;vif&#8203;intérêt&#8203;la&#8203;maîtresse&#8203;est&#8203;ainsi&#8203;souvent&#8203;le&#8203;témoin&#8203;on&#8203;demandera&#8203;à&#8203;l’enfant&#8203;de&#8203;réaliser&#8203;certains&#8203;parcours&#8203;sur&#8203;commande&#8203;la&#8203;maîtresse
familles</p>
 
<p>bo&icirc;te &agrave; ordures</p>
''peep-peep'' est la désignation usuelle des oiseaux
<p>on demandera &agrave; l&rsquo;enfant de r&eacute;aliser certains parcours sur commande</p>
 
                 
avec du sable et de l’eau
<br>
 
  <p><b>Tony Duvert</b></p><br>
avec un arrosoir
                            <p>Collage de textes extraits litt&eacute;ralement de&nbsp;: <i>La syntaxe de l&rsquo;enfant avant 5&nbsp;ans</i> (Larousse,&nbsp;1977), <i>Les moins de 4 ans &agrave; l&rsquo;&eacute;cole maternelle</i> (Arman&nbsp;Colin.&nbsp;1970), <i>L&rsquo;enfant et l&rsquo;&eacute;criture</i> (Jean-Pierre Delarge,&nbsp;1977), <i>Langage enfantin et aphasie</i>, de Roman Jakobson (Minuit,&nbsp;1969)
 
et le <i>petit&nbsp;Robert</i>.</p>}}<br>
avec une pelle
''{{droite|[[La lecture introuvable|Texte suivant : La lecture introuvable (essais et articles)]]}}''
 
<center>[[Un homme parle (collection de textes rares et inédits)|Retour au sommaire]]</center>
avec un arrosoir et beaucoup de sable
 
mon frère c’est mon frère c’est pas moi !
 
moi oui avant l’avait quatre ans maintenant il a six ans
 
je vais à l’école des petits cochons c’est marrant
 
le chat, le petit chat, le minou
 
tu vas me prendre le livre du lion et tu vas me l’apporter alors
 
toupie « nez », « bouche », « oreilles »
 
balai
 
mur l’enfant ne distingue pas l’endroit de l’envers
 
cuisine
 
enfant (du latin ''infans'' : « qui ne parle pas »)
 
boîte à ordures
 
frigidaire
 
peigne il est bon que les familles soient informées du « contenu »
 
auto
 
pleurer
 
peigne
 
seules les grandes régressions psychopathologiques peuvent l’évoquer
 
cuiller
 
fourchette
 
écrire
 
toupie
 
savent descendre leur culotte mais ne savent pas la remonter
 
cuiller
 
écrire
 
pleurer
 
écrire
 
pleurer
 
cuisine peigne auto pleurer « nez », « bouche ». « oreilles » écrire toupie il est bon que les
familles
 
boîte à ordures
 
on demandera à l’enfant de réaliser certains parcours sur commande
 
<br>{{droite|'''Tony Duvert'''}}<br>
 
Collage de textes extraits littéralement de : ''La syntaxe de l’enfant avant 5&nbsp;ans'' (Larousse, 1977), ''Les moins de 4&nbsp;ans à l’école maternelle'' (Arman Colin, 1970), ''L’enfant et l’écriture'' (Jean-Pierre Delarge, 1977), ''Langage enfantin et aphasie'', de Roman Jakobson (Minuit, 1969) et le ''petit Robert''.}}
<br>
''{{droite|[[La lecture introuvable|Texte suivant : La lecture introuvable [essais et articles]]]}}''
 
<br>
<center>[[Tony Duvert : Un homme parle (collection de textes rares et inédits)|Retour au sommaire]]</center>
[[Catégorie:Tony Duvert : Un homme parle]]
[[Catégorie:Tony Duvert : Un homme parle]]

Version actuelle datée du 22 octobre 2016 à 13:27

Texte précédent : Sam le héros


Texte de Tony Duvert publié dans Libération n° 2015 du 7 août 1980, dans la série L’enfance de l’art : chaque jour un écrivain part à la recherche de sa langue d’enfance. Certains textes de cette série ont ensuite été republiés dans Minuit n° 41 (automne 1980), mais pas celui de Duvert.


Chez Claire, 3 ans : « elle va jusqu’au plafond », spécification d’un mouvement en direction d’un point de repère avec atteinte de ce point de repère.

(Nicolas) : « y avait le lapin là, avec le petit tochon (cochon) qui perd, qui voulait laisser son parapluie là ». II s’agit d’un film passé en maternelle.

C’est ainsi que Lois Bloom nous dit que la relation qui unit les deux termes de mommy sock sera perçue grâce à l’apport d’informations situationnelles :

Enfant (XIème : lat. infans « qui ne parle pas »).

2,8 : e(lle) disait elle mo(rd)rait ;

veux le livre a déchiré Bubi.

« écoutez les coups frappés… Restons encore un peu où nous sommes : en dehors ; ce sont les tables, les chaises qui sont dans la salle ».

se demander si dans il faut qu’il aille, le subjonctif a encore la valeur « irréelle » qu’il a dans un homme qui soit x (v. qui est x) relève plus d’un sentiment introspectif que d’une démonstration.

faut pas aller chez Mamie, parce que ja trop d’autos

fais voir ce qu’il y a dans ta bouche

t’as vu, il fait dodo

le petit cajon, je veux un petit cajon

c’est à moi. c’est pas à toi

im gène le pantalon, le pantalon de toi i te gène ?

Et puis il y a un papa chat, il était très grand

froid c’est pas chaud

crotte de chien

crotte de chat

c’est son pyjama

faire panpan

qu’on se rende compte qu’il n’existe pas une correspondance absolue entre le graphème et le phonème/Éric : — S’il était pas mort, i serait zoli !/ce qui ne prouve pas grand chose, sinon que ces difficultés (dysfonctionnement cérébral mineur) sont peut-être héréditaires/M. : « Oui, maîtresse ! » (avec un ton qui invite à répéter)/« C’est mon petit fauteuil »/dans sa chambre papa lit/dans sa chambre papa lit un livre/papa lit un livre aujourd’hui dans sa chambre/doigt promène cheval qui t(r)otte

L’enfant de 3 ans :
— ne sait pas déboutonner son gilet ou sa veste (il tire alors souvent sur les deux devants en avant ou sur les côtés, au risque d’arracher les boutons).
— S’il parvient à l’ôter, ce n’est pas en ôtant d’abord chaque manche, et le gilet se trouve automatiquement à l’envers… et y reste.
— L’enfant ne distingue pas l’endroit de l’envers.
— Il ne sait pas suspendre son vêtement au porte-manteau, pas plus qu’il ne sait l’enlever de celui-ci.
— Il ne sait pas « retenir » les manches de son tablier.
— Il ne sait pas enfiler son vêtement et se présente à la maîtresse avec son gilet ramassé sous son bras.
— Il ne sait pas le boutonner. Jean-Marc appuie le bouton sur son ventre : « I veut pas venir le bouton »

AUX PRIVÉS les petites filles savent descendre leur culotte mais ne savent pas la remonter PAR-DESSUS la chemise SEULEMENT.

Il y a chez le Slave un côté enfant (Balzac).

Ombredane, l’un des plus fins observateurs de la pathologie des changements phoniques, avait fort bien saisi que les mutismes partiels

Ombredane, l’un des plus fins observateurs de la pathologie des

Ombredane, l’un des plus fins

Ombredane. Mutismes partiels.

auto-affectation, source de plaisir, comportements spécifiques précis qu’on a décrits au paragraphe précédent, le langage n’est pas seulement la forme générale de la socialisation (…) ses caractères internes (…) se prêtent particulièrement à la mise en forme du non-actuel.

mots soudés : limage pour l’image, je mélance, soni pour son nid, lécole pour l’école/découpages arbitraires : l’égume pour légume, il sé lance pour il s’élance/insoucieux du sens de la phrase, comme de la valeur sémantique des mots

insoucieux de la valeur sémantique des mots

le temps dévolu à l’ensemble de la classe leur est nettement insuffisant, de plus, ils se trompent de ligne et accumulent les erreurs

ils procèdent lettre par lettre

parleraient d’une façon dysarthrique et seraient atteints d’une « ataxie des muscles phonatoires » (p. 32)

la maîtresse sert de modèle aux enfants, enfile elle-même devant eux son gilet

pour les PETITES FILLES, descendre et remonter la culotte de la poupée, en mettant la chemise dans la culotte

Mademoiselle de Lespinasse était un enfant de l’amour (Henriot)

Il n’y a plus d’enfants, se dit quand un enfant fait ou dit des choses qui ne sont pas de son âge.

Serge, 3 ans, 7 mois : — Mon papa est allé travailler à Valloire.

Pascal, 3 ans, 11 mois : — Où c’est Valloire ?

Serge : — À son travail.

Peu d’enfants parviennent entre eux à ce niveau. Par contre, avec la maîtresse

Enfant : personne originaire de (un pays, un milieu). T. d’affection. Mon (cher) enfant, mes (chers) enfants. Enfant de troupe, élevé dans une caserne, une école militaire. Enfants de Marie, congrégation catholique de jeunes filles qui

descendre et remonter la culotte/réciproquement, il est bon que les familles soient informées du « contenu »

des heures passées à l’école/toute tension affective mal résolue/la remise en mots se fait sur la base participants-procès. On a en effet : Titou réalisé en première présentation, 20 fois, sous la forme Titou, 10 fois, petit garçon qui s’appelait Titou, 1 fois, il, 4 fois, petit garçon, 5 fois

Il, 4 fois

Positions de la bouche pour a et m

(cf. Ombredane, 1933, p. 407)

opérer une certaine structuration de l’espace/prendre conscience des autres et entrer en communication avec eux/il existe des zones privilégiées, dans lesquelles et par lesquels le sujet peut éprouver du plaisir, plaisir que la psychanalyse nomme sexuel/seules les grandes régressions psychopathologiques peuvent l’évoquer/

papa marche avec moi, il fait un grand pas, moi un petit !

Oui maîtresse ! (avec un ton qui invite à répéter)

c’est la plus jolie du monde oui elle est très bien il est plus gros que la petite poule as-tu vu le marron dans sa coquille T’as vu l’oiseau maîtresse ? Là la maîtresse raconte une histoire La maîtresse ne le comprend pas Les enfants sont bien tristes de perdre leur ami

se dit à des êtres plus jeunes, comme si on les considérait comme ses enfants

l’adulte simplifie les modèles qu’il fournit à l’enfant (sans détailler ici toutes les raisons qui font)

d’autre part la proportion de mots différents est de 26 à 39 %

elles ont un fondement humain/il s’agit de l’utilisation de la marotte à main fantôme sans castelet/en quoi cet objet clinique peut-il nous servir on m’objectera qu’il s’agit d’une petite fille gravement perturbée/utiliser ainsi les déplacements le long des couloirs

parmi 436 dentales et palatales — en bref, les consonnes moyennes, acoustiquement aiguës (les classes T, N, C et S du tableau de Murdock) on l’invitera à exprimer oralement certaines actions il faut rappeler pour mémoire dans l’utilisation de ce matériau gratuit qu’est le papier journal cette même raison explique le nombre réduit des affriquées écoutez l’histoire d’une petite souris qui n’avait pas de balai cependant le milieu familial peut aussi agir et ce dès avant l’entrée à la maternelle l’impossibilité pour un Bulgare de distinguer les tons montants et les tons descendants je veux dire la figure de la mère (ou son substitut) et en même temps les sensations corporelles de besoin, de satisfaction… on demandera à l’enfant de réaliser certains parcours sur commande lui faire reconnaître le contour de certains objets les yeux fermés cela n’est​pas sans rappeler​la survie​sporadique​de​phonèmes​menacés​il​ne​présente​que​des​graphies​aeiou​pour​transcrire​les​sons​voyelles​que​l’enfant​apprenne​que​les​signes​mystérieux​qu’il​voit​sur​une​page​au​mur​un​peu​partout​tout​à​la​fois​l’appréhension​de​la​figure​maternelle​l’image​du​corps​du​sujet​a​des​modes​très​primitifs​ou​encore​de​la​clinique​psychiatrique​certains​modes​régressifs​à​travers​la​salle​sans​se​rencontrer​aux​privés​les​petites​filles​savent​descendre​leur​culotte​même​exercice​assis​jambes​écartées​et​puis​debout​les​erreurs​dont​nous​parlons​existent​transitoirement​chez​l’enfant​la​persistance​des​confusions​phonétiques​une​intelligence​suffisante​pas​de​troubles​instrumentaux​la​maîtresse​a​mis​à​profit​cette​nouvelle​attitude​la​maîtresse​apprécie​les​réalisations​enfantines​la​maîtresse​peut​parfois​être​sollicitée​il​conviendra​que​la​maîtresse​manifeste​un​vif​intérêt​la​maîtresse​est​ainsi​souvent​le​témoin​on​demandera​à​l’enfant​de​réaliser​certains​parcours​sur​commande​la​maîtresse

peep-peep est la désignation usuelle des oiseaux

avec du sable et de l’eau

avec un arrosoir

avec une pelle

avec un arrosoir et beaucoup de sable

mon frère c’est mon frère c’est pas moi !

moi oui avant l’avait quatre ans maintenant il a six ans

je vais à l’école des petits cochons c’est marrant

le chat, le petit chat, le minou

tu vas me prendre le livre du lion et tu vas me l’apporter alors

toupie « nez », « bouche », « oreilles »

balai

mur l’enfant ne distingue pas l’endroit de l’envers

cuisine

enfant (du latin infans : « qui ne parle pas »)

boîte à ordures

frigidaire

peigne il est bon que les familles soient informées du « contenu »

auto

pleurer

peigne

seules les grandes régressions psychopathologiques peuvent l’évoquer

cuiller

fourchette

écrire

toupie

savent descendre leur culotte mais ne savent pas la remonter

cuiller

écrire

pleurer

écrire

pleurer

cuisine peigne auto pleurer « nez », « bouche ». « oreilles » écrire toupie il est bon que les familles

boîte à ordures

on demandera à l’enfant de réaliser certains parcours sur commande


Tony Duvert

Collage de textes extraits littéralement de : La syntaxe de l’enfant avant 5 ans (Larousse, 1977), Les moins de 4 ans à l’école maternelle (Arman Colin, 1970), L’enfant et l’écriture (Jean-Pierre Delarge, 1977), Langage enfantin et aphasie, de Roman Jakobson (Minuit, 1969) et le petit Robert.



Retour au sommaire