Différences entre les versions de « Roger Peyrefitte (citations) »

De BoyWiki
(m)
(Citations du Prince des Neiges)
Ligne 10 : Ligne 10 :


==''[[Le Prince des Neiges]]'' ([[1947]])==
==''[[Le Prince des Neiges]]'' ([[1947]])==
{{Extrait|id=7535573|{{personnage|Le roi Gustave III de Suède}} :<br>On n’est jamais ridicule que de ne plus avoir quatorze ans, c’est-à-dire de ne plus avoir de beauté.
{{Réf Livre|titre=Le Prince des Neiges|auteur=Roger Peyrefitte|éditeur=Flammarion|année=1961|page=119}}}}
{{Extrait|id=1430449|{{personnage|Le roi Gustave III de Suède}} :<br>Il n’y a que l’enfant de sérieux, car il est absolu : l’homme est un abîme de contradictions.
{{Réf Livre|titre=Le Prince des Neiges|auteur=Roger Peyrefitte|éditeur=Flammarion|année=1961|page=124}}}}


==''[[L’oracle]]'' ([[1948]])==
==''[[L’oracle]]'' ([[1948]])==

Version du 2 avril 2010 à 18:15

Roger Peyrefitte est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages principaux et de nombreux textes secondaires, toutes œuvres dont sont extraites les citations ci-dessous.

Les amitiés particulières (1944)

Mademoiselle de Murville (1947)

Armel de Murville :
Il y a des amours précieuses et rares, comme il y en a de vulgaires.
  • Roger Peyrefitte, Mademoiselle de Murville, Jean Vignaud, 1947, p. 96

Armel de Murville :
Tout le monde est fait pour l’amour : on n’a vécu que si l’on a aimé.
  • Roger Peyrefitte, Mademoiselle de Murville, Jean Vignaud, 1947, p. 112

Le Prince des Neiges (1947)

Le roi Gustave III de Suède :
On n’est jamais ridicule que de ne plus avoir quatorze ans, c’est-à-dire de ne plus avoir de beauté.
  • Roger Peyrefitte, Le Prince des Neiges, Flammarion, 1961, p. 119

Le roi Gustave III de Suède :
Il n’y a que l’enfant de sérieux, car il est absolu : l’homme est un abîme de contradictions.
  • Roger Peyrefitte, Le Prince des Neiges, Flammarion, 1961, p. 124

L’oracle (1948)

→ Voir à la page L’oracle (citations)

Les amours singulières (1949)

La mort d’une mère (1950)

Les ambassades (1951)

→ Voir à la page Les ambassades (citations)

Du Vésuve à l’Etna (1952)

La fin des ambassades (1953)

Les clés de saint Pierre (1955)

Jeunes proies (1956)

Chevaliers de Malte (1957)

L’exilé de Capri (1959)

Le spectateur nocturne (1960)

Les Fils de la Lumière (1961)

La nature du prince (1963)

Les secrets des conclaves (1964)

Les juifs (1965)

Notre amour (1967)

→ Voir à la page Notre amour (citations)

Les Américains (1968)

Des Français (1970)

La coloquinte (1971)

Manouche (1972)

L’enfant Amour (1972)

Un musée de l’amour (1972)

Tableaux de chasse, ou La vie extraordinaire de Fernand Legros (1976)

Propos secrets (1977)

→ Voir à la page Propos secrets (citations)

La jeunesse d’Alexandre (1977)

L’enfant de cœur (1978)

Roy (1979)

Les conquêtes d’Alexandre (1979)

Propos secrets 2 (1980)

→ Voir à la page Propos secrets (citations)

Alexandre le Grand (1981)

L’illustre écrivain (1982)

Correspondance Henry de Montherlant – Roger Peyrefitte (1983)

La soutane rouge (1983)

Voltaire, sa jeunesse et son temps (1985)

L’Innominato : nouveaux Propos secrets (1989)

→ Voir à la page Propos secrets (citations)

Réflexion sur De Gaulle (1991)

Voltaire et Frédéric II (1992)

Le dernier des Sivry (1993)

Retours en Sicile (1996)

Voir aussi

Articles connexes