Pédérastique (définition)

De BoyWiki
Aller à : navigation, rechercher

Une définition du mot pédérastique se réfère nécessairement aux notions de pédérastie et de pédéraste.

Définitions

Pédérastique

Adjectif qualificatif. [pe.de.ʁas.tik]

Qui concerne la pédérastie ou les pédérastes (tous sens).
  • Des caresses des corps serpentants, ondulants, gracieusés en des contournements légèrement pédérastiques. — (Goncourt, Journal, 1881, p. 138).
  • Il défaillait de désir, le souffle lui manquait à chaque pas, mais il avait tellement l’habitude de marcher en silence auprès de jeunes vies sans soupçon qu’il avait fini par aimer pour elle-même la longue patience pédérastique. — (Jean-Paul Sartre, La mort dans l’âme, 1949, p. 124)
  • On dit, chez les Grecs, que l’essentiel de la relation pédérastique est « l’éducation », « l’initiation », « l’élévation » de l’aimé par l’amant, et que l’amour est le mode, le moyen et la médiation de cette éducation. — (Georges Khal, Le pur et l’impur ou Le labyrinthe de la pédérastie, 1978)

Pédérastiquement

Adverbe dérivé de pédérastique. [pe.de.ʁas.tik.mɑ̃]

D’une manière pédérastique. À la manière d’un pédéraste.
  • Des gamins lui volèrent son harnois pendant que nous batifolions avec d’autres. Cela représentait une grosse somme, — plusieurs milliers de nouveaux francs. « Eh bien, me dit-il noblement et pédérastiquement, je ne regrette rien : ce que nous avons vu et ce que nous avons fait, valait bien ça. » Il n’avait pas tort. — (Roger Peyrefitte, Propos secrets 2, 1980, p. 290).
    Peyrefitte parle là d’un homme « n’aimant que les tout jeunes garçons », ce qui confirme l’acception générale (sens 1) du mot pédéraste et de ses dérivés, applicable aux hommes attirés par les impubères comme à ceux qui préfèrent les adolescents.

Étymologie

[A compléter][1]

Histoire du mot

[A compléter]

Voir aussi

Bibliographie

  • Peyssonneaux, Émile. Dictionnaire grec-français : rédigé spécialement à l’usage des classes, d’après les travaux et les textes les plus récents. – 25ème éd. rev. et corr. – Paris : Librairie Classique Eugène Belin, 1938.

Articles et références externes

Cet article utilise en partie les données des pages suivantes :

Articles connexes

Notions dérivées et connexes

Autres articles connexes

Références et notes

  1. Émile Peyssonneaux, Dictionnaire grec-français, Paris, Librairie Classique Eugène Belin, 1938.