Bilan de BoyWiki (décembre 2012)

De BoyWiki
Aller à : navigation, rechercher

Un bilan annuel de l’action de BoyWiki, rédigé par le Conseil, a été publié fin décembre 2012 sur plusieurs forums de Free Spirits.

On trouvera ci-dessous le texte intégral de la version française, ainsi que les liens vers les messages originaux des forums.

Comme toutes les grandes sociétés internationales, BoyWiki souhaite publier désormais des comptes rendus réguliers de son action. Sans aller jusqu’au bilan trimestriel, il semble qu’un rythme semestriel serait un bon choix — par exemple lors de chaque Journée internationale de l’amour des garçons (IBLD en anglais).

Niveau général d’activité

Depuis deux ou trois ans, en raison de plusieurs départs, l’activité des wikis anglophone et germanophone avait considérablement ralenti, voire était devenue nulle au cours de l’année 2011. Seule l’équipe francophone s’était maintenue, et même légèrement étoffée, profitant de la participation de plusieurs contributeurs de qualité.

Depuis quelques mois, sous l’impulsion d’un nouveau gardien du wiki, plusieurs administrateurs anglophones ont rejoint le Conseil de BoyWiki. Ils ont commencé à constituer une équipe de rédaction en recrutant des contributeurs sur BoyChat et autres lieux similaires.

Actuellement, il y a 1111 articles en français — chiffres qui pourraient être considérés comme un phénomène encore plus étrange que la fin du monde le 20.12.2012 ! — en tout cas, il est incontestablement plus réel (page Statistiques).

Ça fait à peu près un millième du nombre d’articles publiés sur Wikipédia : vu notre jeune âge (4 ans), le domaine plus restreint qui nous intéresse (parce que bon, la pédérastie à Ouroux-sous-le-Bois-Sainte-Marie ou chez les bigorneaux perceurs, ça reste quand même limité…), et le plus faible nombre de nos collaborateurs potentiels (autour de 1 % de la population ?), ce n’est pas mal du tout !

Il y a aussi 429 articles en anglais (Statistics) et 190 en allemand (Statistik).

On remarque qu’en dehors des pages d’accueil, les trois articles les plus lus sont, en français :

en anglais :

en allemand :

Chacune des trois versions du wiki a été consultée entre 525.000 et 631.000 fois depuis sa création.

Enfin, il est significatif que BoyWiki commence à être considéré comme une ressource sérieuse et fiable, puisqu’il est utilisé à titre de source ou de référence dans plusieurs articles de Wikipédia.


La version anglaise de BoyWiki

(Main Page)

Pendant les semaines qui ont suivi sa réouverture, le BoyWiki anglophone a eu une activité limitée mais pleine d’intérêt. La page des changements récents était toujours remplie, ce qui témoigne d’une intense animation : nouveaux articles, modifications multiples, et aussi de nombreuses interventions pour trier, catégoriser, adapter ou créer des modèles, etc.

Mentionnons en premier lieu les fréquentes mises à jour de Will Robinson sur les récents développements de l’affaire Azov aux États-Unis, qui sont actuellement d’une importance particulière. (C’était à l’origine un article allemand, traduit ensuite en français, puis en anglais — témoignage de la collaboration internationale entre les trois versions du wiki.)

Utilisant BoyChat comme plateforme d’échange et BoyWiki comme centre de documentation et de référence, Will a permis d’établir un lien entre ces affaires multiples, en pointant leur origine commune — chose que la police des États-Unis s’efforce au contraire de dissimuler. Les avocats chargés de la défense des nombreux accusés ont été intéressés par ces révélations, et ils ont alors commencé à communiquer entre eux : grâce à cette réflexion de groupe et à la mise en commun des informations, leurs clients seront mieux défendus.

(Afin de privilégier les pratiques collaboratives, nous évitons généralement de citer les noms des contributeurs — dont la liste peut être consultée dans l'onglet « Historique » de chaque page. Mais ce cas particulier nous a paru mériter une exception.)

Les personnes soucieuses de leur sécurité liront avec profit les mises à jour des articles Internet security tutorial, Anonymity, IP address, Proxy, Onion router, Tor, Browser security, Internet Explorer, Instant messaging.

La Journée Internationale de l’Amour des Garçons est importante dans la culture pédérastique anglophone, comme le montrent les nouvelles pages IBLD Art by Scruffy Lad (avec de belles illustrations et une présentation des intentions de l’artiste), YourIBLD, et aussi la mise à jour de International Boylove Day. Notons à ce propos la catégorie Online history, qui comprend également les articles BLSafetyNet, BoyLove Survey and Research Institute, Christian Boylove Forum, CrossRoads et FreeSpirits.

Le cinéma (catégorie Film) est présent avec le film culte L.I.E., qui nous rappelle les circonstances de la première nuit de Howie et de Big John. À la télévision, ce sont les séries Family Guy et South Park (enfin nous savons quand le jeune Cartman a rejoint la NAMBLA !).

Le petit acteur Nolan Gould nous permet d’explorer les catégories “1998 Births”, “American Child Actors”, “Television actors”, etc. Ce n’est évidemment pas à lui que s’appliquerait la notion de Media whore (Pute médiatique) !

Quant aux médias spécifiquement pédérastiques, ils sont représentés par BoyLover.net, SafeHaven et NAMBLA Bulletin.

À noter pour se distraire un jeu dont l’article reste à développer, Civilization 5, et un autre intitulé Meteos (« Un bon jeu à pratiquer avec de jeunes amis adolescents, et également une bonne activité de groupe pour les garçons »). La catégorie Video games permet d’en chercher d’autres.

Dans le domaine juridique, des notions comme Statutory prostitute (Prostitué statutaire) et State rape (Viol étatique) ne font pas l’unanimité et ont donné lieu à des débats serrés sur BoyChat. Ces termes s’ajoutent à la catégorie Dictionnaire, qui nous permettait déjà d’en savoir plus sur les Satin boylovers, la High Boylover Priesthood, l’adjectif Pansexual et le Legal entrapment.

Une page récente et déjà substantielle traite de la Grèce antique, avec des chapitres tels que « Draguer et faire la cour », « Aspects sociaux » ou « Pratiques sexuelles » — le texte de ce vaste sujet ne pourra que s’étoffer à l’avenir. Enfin, une ébauche d’article sur le Dr. Milton Diamond renvoie vers le très riche site du Pacific Center for Sex and Society.


La version française de BoyWiki

(Page d’accueil)

Nouveaux articles en français

Le nombre des articles en français a considérablement augmenté au cours de l’année 2012.

Grâce à des codes informatiques ingénieux, les pages de jour du calendrier garçonnier, qui recensent les événements de l’histoire de la pédérastie, ont permis de créer, puis d’enrichir et de tenir à jour automatiquement les 12 pages de mois, ainsi qu’une grande page annuelle unique intitulée Éphémérides garçonnières (plus commode pour l’impression).

Pour la première fois, avec l’Italie, un pays fait l’objet d’une page développée (il y avait déjà un très court article sur l’Afghanistan). Pour l’instant, elle se compose surtout d’un sommaire historique, artistique et culturel. Quelques articles en rapport avec l’Italie ont déjà commencé à paraître, avec des artistes comme Alessandro Allori, ou des œuvres picturales comme le charmant Amour vainqueur du Caravage et sa « réponse » pédophobe par Giovanni Baglione, L’Amour sacré et l’Amour profane.

D’autres pages sur l’art sont apparues, par exemple une galerie générale des œuvres de Gaston Goor, avec en outre une galerie particulière contenant des illustrations inédites pour le roman de Roger Peyrefitte L’oracle. Certaines galeries sont plutôt thématiques, comme celle sur le jeu de saute-mouton (qui reste à enrichir). Autre article embryonnaire qui gagnera beaucoup à être développé : celui sur le sculpteur Wim van der Kant.

Idéalement, chaque œuvre d’art garçonnière mériterait une page dédiée. C’est déjà le cas pour plusieurs statues, comme Le serment de Spartacus de Louis-Ernest Barrias, Le marchand de masques de Zacharie Astruc, La sirène de Denys Puech, le Buste du prince impérial de Jean-Baptiste Carpeaux, le Charmeur de serpent de Thabard, et même un article sur Dečak sa razbijenim krčagom de Simeon Roksandić — mais vous pouvez taper Le garçon à la cruche brisée ou Le garçon à la cruche cassée, ça marche aussi bien ! Cette dernière sculpture évoque l’histoire tragique de Sava Petković, un jeune héros de l’indépendance serbe.

Faut-il classer l’article Fascinum dans l’art, ou dans les faits de société ? Et Phallus, en art ou en anatomie ? L’article Lapin, lui, est sans équivoque : il ne s’agit vraiment pas de zoologie !


BoyWiki a continué, durant toute cette année, à remplir sa mission de conservatoire des textes sur l’amour des garçons — textes dont un grand nombre sont presque inaccessibles ailleurs, que ce soit sur le web ou en bibliothèque.

On trouve en particulier des extraits des Dialogues des Dieux de Lucien de Samosate, un long article de Jean-Claude Boyer paru dans Arcadie et intitulé « Réflexions sur la pédophilie », ainsi qu’une remarquable analyse de l’œuvre de François Augiéras sous la plume de Dominique Fernandez : « Une aristocratie morale » (texte publié sur BoyWiki avec l’aimable autorisation de l’auteur).

À noter également une ébauche d’article sur le récit autobiographique Le vieillard et l’enfant, que François Augiéras avait fait paraître sous le pseudonyme d’Abdallah Chaamba. Autre étude, plus étoffée, sur un texte paru récemment : Mon cœur, de ton visage, n’a pu oublier la douceur, de Pierre Fuzel.

En matière de textes intégralement reproduits sur BoyWiki, l’année a été dominée par deux ouvrages aussi importants qu’introuvables : La pédophilie en question, sous la direction du pasteur Doucé, riche recueil d’études paru en 1988 et publié ici en 39 pages successives ; et Hervé, du père Maurice Balland, un roman autobiographique en 17 chapitres qui, loin des fantasmes et des mensonges médiatiques, nous fait pénétrer dans l’âme d’un prêtre pédéraste et de son jeune ami.

(À propos d’ecclésiastiques, mentionnons aussi le pape Benoît IX, arrivé sur le trône de saint Pierre à l’âge de dix ans, ou douze, ou peut-être un peu plus tard : il fut accusé, entre autres choses assez peu catholiques, d’avoir participé à des orgies homosexuelles et même zoophiles ! Jetons donc un voile pudique sur ce Benoît-là, dont le frère n’a jamais dirigé aucune chorale de jeunes garçons ; et penchons-nous plutôt sur saint Pancrace de Rome, protecteur des enfants, des animaux domestiques et des bandits corses…)

Après les livres, la presse écrite n’a pas été oubliée, dont la page recense une centaine de titres touchant d’une manière ou d’une autre à la pédérastie ou à la pédophilie. La plupart des articles sur ces publications restent à écrire, même si les pages Backside, Breaking Boy News ou Europe existent déjà (ainsi que celle du blog Obapaïdo).

Une simple liste, comme ci-dessus, peut être utile à la fois comme index pour des recherches supplémentaires et comme source de « liens rouges », qui incitent à compléter le wiki. C’est actuellement le cas pour la page sur les romans policiers, où sont énumérés une trentaine d’ouvrages, français ou traduits en français. Sans doute peut-elle être considérablement augmentée. Avis aux amateurs d’énigmes garçonnières…

La littérature générale n’est pas oubliée, avec le lycéen Charles Baudelaire, qui aurait eu une mystérieuse amitié particulière ; et avec Claude-Maurice Robert qui a fréquenté le gratin de l’intelligentsia pédérastico-franco-algérienne — article déjà riche de documents et qui reste à terminer.

Citons aussi l’article sur les Prix Nobel, qui donne une intéressante explication de la sur-représentation des écrivains parmi les lauréats intéressés par les garçons.


Le volet « Cinéma » de BoyWiki reste encore à ce jour un point faible, et l’on est surpris que le septième art, pourtant apprécié par tous les publics et par tous les âges, n’ait pas suscité plus de contributeurs. Il y aurait pourtant plus d’un millier de pages à créer pour les seuls films garçonniers (longs métrages, courts métrages, séries…), sans même parler des jeunes acteurs et des réalisateurs. Tous les cinéphiles et cinépédophiles sont bienvenus pour avancer dans cette tâche passionnante…

À la filmographie garçonnière déjà existante, dont plusieurs pages ont été créées en 2012, a été ajouté un début de filmographie par âges, avec la page sur les acteurs de treize ans (tous les autres âges sont prévus, depuis les bébés jusqu’aux… adultes ayant joué des rôles de jeunes garçons).

L’article sur Claudius, boy of ancient Rome de William Deneen montre qu’on peut dire beaucoup de choses — et montrer d’agréables photographies — à propos d’un simple court métrage de seconde zone (téléchargeable librement et légalement). Un autre film très particulier est Le collier perdu de la colombe de Nacer Khemir, inspiré d’un livre fameux d’Ibn Hazm évoqué ci-dessous.

D’autres films dont les articles ont été créés cette année :

L’article Sans famille n’est qu’une page de désambiguïsation, mais elle donne déjà de précieuses indications. Saviez-vous combien de films ont été tirés du roman d’Hector Malot ?


Plus centrés sur le thème de l’amour des garçons, on trouve aussi des articles sur l’orientation affective et sexuelle, la pédopornographie et le sexisme judiciaire. Deux personnages très dissemblables s’y ajoutent : le courageux avocat norvégien Tor Erling Staff, qui proclame avoir eu des liaisons avec des hommes dès l’âge de onze ou douze ans et en avoir retiré beaucoup de plaisir ; et le digne médecin d’origine espagnole Mathieu Joseph Bonaventure Orfila, qui se fit prendre dans « une incroyable action de pédérastie » après avoir hypocritement vilipendé un tel « attentat » comme étant le « produit d’une imagination déréglée et de la plus scandaleuse débauche » !


Les préoccupations de BoyWiki sont bien sûr universelles, dans l’espace comme dans le temps. C’est pourquoi quelques articles supplémentaires y sont apparus récemment sur la civilisation arabo-musulmane. Puissent-ils avoir un rôle, même discret, pour que le « printemps arabe » ne se transforme pas dans certaines contrées en hiver islamique ! On notera par exemple Ahmad at-Tîfâchîy et son célèbre traité érotique Les délices des cœurs par les perceptions des cinq sens, Al-Fath ben Khâqân et Le collier d’or, Ibn Dâwûd et Le livre de la fleur, et bien sûr l’Andalou Ibn Hazm et son Collier de la colombe.

Muhammad, le prophète de l’islam, a paru intéressant à mentionner en raison des circonstances et des épisodes de son enfance, et aussi pour son comportement à l’égard des garçons. Sans oublier la polémique qui s’est développée depuis quelques années sur son union avec Aïcha, qui aurait eu neuf ans au moment de la consommation du mariage. (On notera que cet article, malgré la présentation d’opinions controversées, peut être apprécié par des lecteurs de toutes confessions ou opinions : la fameuse « neutralité de point de vue » chère à Wikipédia reste une valeur essentielle de BoyWiki, car en fin de compte seule l’objectivité est crédible.)

De manière plus anecdotique, il existe maintenant une page sur le petit chanteur marocain Abd El Fettah Karim. Elle est même plus fournie que celle sur Justin Bieber !

En musique de variété occidentale, on trouve le groupe juvénile Bandits.

Bref, sur BoyWiki, il y en a pour tous les goûts, pour tous les âges, et dans presque toutes les langues ! Pour toutes les humeurs aussi, car le rire est le propre de l’homme… et encore plus du garçon ;-))

Afin de mieux s’y retrouver dans les ramifications mondiales de la culture garçonnière, les infographies offrent une présentation picturale et synthétique des sujets. Outre la pédérastie dans le monde méditerranéen qui existait déjà, on peut consulter maintenant celles sur la civilisation arabo-musulmane et le monde grec antique (toutes deux à l’état d’ébauche) ; et surtout celle concernant l’ethnologie pédérastique, qui recense actuellement une quarantaine de peuples où l’amour des garçons a tenu une place importante et socialement reconnue. (Important : les javascripts doivent être activés pour que les infographies s’affichent correctement.)

En complément de cette vision globale, on consultera avec profit l’article Mariage, qui apporte des éléments généralement méconnus au débat entre partisans et adversaires du mariage homosexuel : il montre en effet, dans diverses sociétés, l’existence beaucoup plus fréquente de « mariages » ou quasi-mariages entre homme et garçon qu’entre hommes adultes (voir par exemple le peuple des Kérakis, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ainsi que diverses ethnies africaines).

Anciens articles augmentés ou sauvegardés

Certains articles — par exemple Orphelin ou Arandas (peuple qui connaît aussi des mariages homme-garçon) — ont été considérablement augmentés ou remaniés. À noter également l’important ajout d’une traduction « scientifique » de la sourate 4 du Coran, qui en supprime toute condamnation de l’homosexualité.

Par ailleurs, on a conservé les séries de questions posées fin 2011 sur La Garçonnière, dans le cadre ludique des ititsB♂yWíki, ainsi que les réponses détaillées qui les ont suivies.

Ébauches

Une nouveauté appelée à se développer : de simples ébauches d’articles en français, ne comportant souvent que quelques mots, sont créées systématiquement pour renvoyer vers des pages plus fournies dans les versions allemande et anglaise de BoyWiki. Ainsi le lecteur aura plus facilement accès à l’ensemble des ressources disponibles.

Exemples : Absolute Zero, Accord (pseudonyme), Acolyte Press, Âge de consentement, Andréas Embiríkos, Bernard Faucon, Jour de la Constitution (Norvège), Michael Jackson, Militantisme

Statistiques

BoyWiki en français a été ouvert en novembre 2008. S’il fallait résumer son activité en chiffres :

  • en moyenne, depuis quatre ans, un peu plus de 22 articles ont été créés chaque mois ;
  • il y a en moyenne 351 pages consultées chaque jour (en intégrant dans ce total non seulement les articles, mais tous les autres types de page) ;
  • la page d’accueil est consultée environ 27 fois par jour.

Contributeurs

Une trentaine de contributeurs sont actuellement inscrits et activés (« scribes ») sur le BoyWiki francophone. Par ordre alphabétique : Aetos, Agnorum, André Ferron, Astolphe, Bjertum, Bron, Caprineus, Ccourouve, Clipeus Virtutis, Cosaster, Db, Dilettante60, Dimitri, Filboy, Gaëtan, Grandville, Hypnos, Jasp, Lahuri, Lascar, Loustic, Malik, Marc, Philadelphe, Phénix, Pinocchio, Setarcos, Skanda, Taka, Théo.


La version allemande de BoyWiki

(Hauptseite)

Considérations générales

L’équipe du BoyWiki allemand rappelle que chacun peut en lire les articles (librement) et y participer (après inscription). On trouve déjà sur le site, à côté de nombreux sujets sérieux — par exemple Einvernehmlichkeit (Amitié), Pädorente (Pension de pédophilie), Ich-Syntonie (Égosyntonie) — d’autres plus légers et plus divertissants comme Burka-Shorts (Burka-short), Karremann City Guide (Guide Karremann), Liste von Filmen mit Jungs (Liste de films avec des garçons), auxquels d’innombrables autres pages peuvent encore s’ajouter !

Pages populaires en allemand

Par rapport aux années précédentes, l’activité de certains contributeurs réguliers a plutôt diminué, même si pour d’autres elle est restée stable. Il faut noter cependant que malgré un nombre de pages plus faible, le BoyWiki allemand est plus lu que la partie française, ce qui montre que le public germanophone souhaite se tenir très informé. Outre celles déjà citées plus haut, voici quelques-unes des pages les plus lues :

  • Il semble que l’article en allemand Boylove soit recherché et consulté bien au-delà de la communauté pédérastique : en effet, lors d’une recherche sur Google, il apparaît régulièrement parmi les premiers résultats.
  • De même, grâce à la compétence de ses auteurs, l’article Datensicherheit und Anonymität (Sécurité des données et anonymat) attire des lecteurs très divers.
  • En revanche, les pages de bibliothèque (Bibliothek) sont un trésor qui nous est plus particulièrement réservé : Wesselin, Kerus et Peter y mettent à la portée des curieux et des chercheurs d’abondants documents littéraires. De nombreux universitaires en font sans doute leur miel !

Nouveaux articles en allemand

Parmi les nouvelles pages créées en 2012, on peut citer par exemple : Boylove Tunes, une station de radio que Maluquinho propose sur internet pour les amateurs de garçons ; Safe Port Forum et PAIS, deux forums du réseau anonyme TOR présentés par Sascha, Cyber008 et Torpedobl ; Psychopathia sexualis (Krafft-Ebing, 1886), page créée par Peter pour traiter du premier ouvrage scientifique pertinent sur la pédophilie.

L’aide de tous est vivement souhaitée, afin d’enrichir ces articles et l’ensemble du wiki !

Mise à jour des pages en allemand

Bien entendu, plusieurs pages qui existaient déjà ont été complétées au cours de l’année 2012. Soby, l’un des nombreux fans d’Azov, a mis à jour les contributions sur Azov Films — un des sujets les plus lus dans les trois langues. Pendant ce temps, Cyber008 a présenté les principaux services, et il a immortalisé dans BoyWiki le Boylove-Manifest. Dans le domaine du droit, Salix et Ronny21 ont rédigé des commentaires juridiques sur le § 176 StGB (Deutschland) (article 176 du code pénal allemand). Par ailleurs, Peter nous informe sur les activités du journaliste et militant Tom O’Carroll, connu entre autres pour ses ouvrages Paedophilia: the radical case et Michael Jackson’s dangerous liaisons. Ce sujet est l’un de ceux sur lesquels le BoyWiki allemand est en pointe : en effet, on chercherait en vain des informations sur Tom O’Carroll dans la Wikipedia allemande.


Autres versions de BoyWiki

Au-delà des trois langues actuellement actives, l’ouverture de nouvelles versions de BoyWiki est vivement souhaitée. Cela suppose, dans chaque cas, la constitution d’une petite équipe initiale de contributeurs, avec au moins un ou deux administrateurs.

Un BoyWiki en espagnol serait presque aussi important que celui en anglais : il toucherait en effet une vingtaine de pays, avec une population totale de 400 millions d’habitants et dans une ambiance générale beaucoup moins répressive.

Pour être numériquement moins importante, une version en néerlandais serait néanmoins très opportune. Elle viendrait combler une lacune après les attaques contre la liberté d’expression dont a été victime récemment l’association Martijn.


Media-BoyWiki

(Main Page)

Les fichiers destinés à illustrer les articles sont conservés dans Media-BoyWiki, une base de données autonome à laquelle toutes les versions linguistiques ont accès. À la demande des « scribes » (ou contributeurs de BoyWiki), 146 fichiers ont été importés par les administrateurs en 2012.

On remarquera qu’un effort particulier y est fait pour nommer les fichiers images d’une manière claire, significative, lisible, immédiatement utilisable, tant par les rédacteurs d’articles que par les utilisateurs qui souhaitent en conserver une copie. On est donc loin du fouillis et de l’incohérence qui règnent à ce sujet dans la plupart des wikis — y compris sur Wikipédia.


Collaboration

En conclusion, nous tenons à remercier tous ceux qui lisent et qui soutiennent BoyWiki, et plus particulièrement ceux qui y sont actifs, ou qui l’ont été, ou qui le seront. Même si votre dernière contribution est un peu ancienne, la prochaine est attendue avec impatience — parce que BoyWiki est l’affaire de tous.

Dans le documentaire remarquable qui passe ces jours-ci sur Arte, le maître de chœur explique aux jeunes Thomaner de Leipzig : « Nous avons une mission d’ordre exceptionnel. Ça ne fait en rien de nous des êtres exceptionnels ; mais nous avons une mission exceptionnelle à laquelle nous devons et nous voulons nous atteler. » Ces mots nous parlent… Les collaborateurs de BoyWiki, personnes ordinaires, avec leurs talents et avec leurs insuffisances, construisent eux aussi, petit à petit, quelque chose d’exceptionnel.

Il reste tant à faire dans tous les domaines : société, histoire, psychologie, arts, littérature, cinéma, professions, personnes, sciences, législation, militantisme, actualités… — innombrables sont les thèmes qui attendent d’être traités.

Que ceux qui ne sont pas encore inscrits n’hésitent pas : la procédure est aussi facile que sur votre forum préféré, et l’activation est en général réalisée assez rapidement (en deux ou trois jours le plus souvent).


À bientôt donc, vers une nouvelle année, que nous souhaitons à tous heureuse, amoureuse, et fructueuse !


Le Conseil du BoyWiki francophone


Voir aussi

Liens externes